Furies

18 au 28 mars 2021.

Furies est une écriture de plateau sur le thème des figures théâtrales de femmes assassines. Nous nous concentrons sur quatre femmes : Penthésilée, Clytemnestre, Médée, Gertrude. Nous partons d’auteur.ices comme Howard Barker, Pierre Corneille, Shakespeare, Monique Wittig, Dea Loher, Anne Wiamzemsky et regardons comment la question des meurtres est amenée. Un double travail est opéré : un premier sur la question des réécritures et le travail sur la langue de chaque auteur.ices, un second sur la question des représentations de la femme violente. Qu’est-ce qu’une femme violente ? Une femme violente est-elle une hystérique ? Peut-on parler d’une violence spécifiquement « féminine » ? A travers ce projet nous tentons de nous interroger nous jeunes femmes sur les représentations de la violence et le rapport que nous entretenons chacune avec celle-ci.


Mise en scène : Elina Martinez

Avec :
Léna Allibert
Marion Astorg
Apolline Clavreuil
Fanny MontPeyroux

Scénographie : Nathalie Chollet


Qu’est-ce que ça fait de tuer ? Comment en arrive-t-on au point de bascule ? Au point de non-retour ? Pour cette nouvelle création le collectif Pourquoi sont-elles veuves ?, explore l’origine de son nom ; en nous appuyant sur des figures théâtrales de femmes assassines : Médée, Clytemnestre, Penthésilée et Gertrude. Ces femmes ont pour point commun d’avoir tué (ou d’avoir commandité) le meurtre de l’homme qui partageait leur vie. Ce sont aussi des personnages de fiction qui ont été de nombreuses fois réécrit et ainsi leur investissement dans le meurtre varie selon les versions (elles sont souvent complices et non pas actrices de l’acte du meurtre).  Nous souhaitons donner la parole à ces femmes ; qu’elles deviennent les personnages principaux de leurs récits, de leurs histoires. En confrontant les versions, nous écrivons une autre histoire.

Ce spectacle interroge la violence/les violences des femmes et ses représentations. Pourquoi y a-t-il un tabou autour de ces violences ? Qui sont les femmes violentes ? Qui sont ces femmes qui tuent ? Sont-elles des hystériques ? Sont-elles des sorcières ? Qui sont-elles aujourd’hui ? Comment sont-elles traitées dans la sphère privée et médiatique ? Le terme « Furie » d’après le dictionnaire Larousse signifie « un accès de rage, de violence » et dans un second sens « un fantôme déchainé, emporté par la fureur ». Nous abordons ce thème en tant que jeunes femmes. Nous allons travailler à partir de la friction qui s’opère à ce que nous jeunes femmes parlions de meurtres, de violences. Nous voulons travailler sur ce que cela a de grinçant à ce que nous emparions de ce sujet et par conséquent nous travaillons aussi sur l’humour et le décalage. Une part importante est laissée aux différentes réécritures par exemple de Pierre Corneille, de Dea Loher, de Monique Wittig. Nous opérons un vrai travail sur des textes afin de les faire se confronter, se rencontrer ; et voir ce qu’il est dit sur ces femmes et qu’est-ce que cela raconte à nous jeunes femmes aujourd’hui.

Nous opérons des allers-retours sans cesse entre le destin de ces femmes et nous. En effet une dimension méta-théâtrale très forte est à l’œuvre dans ce projet, où chacune des participantes explore son rapport à la violence à la fois celle qu’elle reçoit et celle dont elle a pu faire preuve. Comment nous sommes-nous construites jeunes femmes dans une société hétéronormative ? Quelle relation avons-nous à l’amour et à la relation de couple ? Comment pouvons-nous ensemble déconstruire tout cela et dès lors proposer une autre construction, un autre regard pour la société ? En prenant appui sur les langues de Sénèque, Shakespeare, nous voulons délier nos langues afin de pouvoir écrire de nouveaux récits pour ces femmes de fictions, mais aussi pour toutes les femmes aujourd’hui.  Furies est notre désir de prendre à bras le corps les représentations des femmes afin de nous en émanciper, de nous en libérer.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :